UFODRIVE veut disrupter la location de véhicules

UFODRIVE veut disrupter la location de véhicules

Avant leur participation à la Mobility Night ce 12 juin après HR Factory, en compétition pour l'award de la Mobility Startup of the Year, HR One a rencontré Renaud Marquet, COO de UFO Drive. La startup luxembourgeoise a de grandes ambitions et entend changer complètement le marché du véhicule de location.

UFO Drive souhaite révolutionner avant tout l’expérience client. D’où est venue l’idée ?

L’idée est venue de notre frustration en tant qu’utilisateurs réguliers de véhicules de location dans un contexte professionnel : nous n’obtenions jamais le modèle exact de véhicule que nous avions réservé, il y a toutes sortes de frais cachés qui gonflent la facture finale ne correspondant plus au prix initialement annoncé, trop de paperasse, des files pour récupérer les clés, beaucoup de stress au moment du retour pour refaire le plein, trouver l’emplacement de parking correct… Bref, l’expérience n’était pas du tout plaisante. Nous avons donc décidé de créer le service de location idéal que nous aurions rêvé de pouvoir utiliser.

Pouvez-vous décrire le parcours client type ?

Nos clients peuvent au moyen de notre app réserver un véhicule en trois clics seulement, sans enregistrement préalable. La partie administrative, à n’effectuer qu’une seule fois, est simplifiée au maximum grâce à notre technologie de capture électronique du permis de conduire et peut être effectuée au moment qui convient le mieux au client entre la réservation et la récupération du véhicule. 

Le jour de la location, l’app guide le client jusqu’à son véhicule. Toujours en utilisant l’app, il procède ensuite en moins de cinq minutes à la validation de l’état du véhicule ainsi qu’à la signature électronique du contrat de location. Il peut ensuite déverrouiller le véhicule depuis l’app et continuer immédiatement son voyage. 

Le retour se passe tout aussi facilement et rapidement, sans aucun stress : le client peut restituer le véhicule avec n’importe quel niveau de charge restant et ne doit pas faire de file ni perdre de temps pour restituer des clés, conservant là encore la maitrise totale de son emploi du temps.

Miser sur le tout électrique est un pari fort. Tesla a été un choix rapide ?

Nous sommes convaincus que le monde de la mobilité va subir dans les années qui viennent de nombreux chamboulements et que l’un des principaux sera l’arrivée en masse des véhicules électriques. Nous avons en effet opté pour Tesla dans un premier temps parce qu’ils ont l’offre la plus aboutie à ce jour, notamment en terme d’autonomie, supérieure à 350 km, mais aussi pour leurs évolutions technologiques qui s’inscrivent dans notre vision du futur de la mobilité.

Pour autant, vous êtes ouvert à d’autres constructeurs ?

Absolument. Tous les autres constructeurs sont en train de combler rapidement leur retard et nous sommes en discussions avec plusieurs d’entre eux pour intégrer leurs nouveaux modèles à notre flotte.

Il y a clairement des influences Apple pour la mise en valeur des véhicules, le show-room effect… Quelles inspirations avez-vous sélectionnées ?

En effet, la présentation des produits Apple nous a beaucoup inspirée. Nous voulions vraiment que nos clients se sentent à l’aise et ce, même dans un endroit a priori peu attrayant comme un parking. Nous appelons ce concept l’UFOBAY. Nos emplacements sont idéalement situés immédiatement à la sortie du terminal et visibles de loin, ce qui facilite d’autant plus la récupération et la restitution du véhicule pour le client.

En mesurez-vous déjà l’impact sur la génération de leads ?

Oui tout à fait, de nombreux clients ont été intrigués par nos UFOBAYs et ont pu découvrir notre service par ce biais.

Vous serez sur la Mobility Night en expo et en lice pour l'award de Mobility Startup of the Year 2018… prêts à défendre vos couleurs ?

Nous sommes ravis de participer à cet évènement qui s’inscrit tout à fait dans notre vision de la mobilité et sommes impatients de pouvoir présenter notre concept aux personnes présentes ainsi qu’aux membres du jury, et pourquoi pas remporter l'award de la Mobility Startup of the Year !


Published 31 mai 2018 on HRONE.lu
Share: